Trouver des aides pour créer son entreprise et faciliter son financement

trouver aides entreprise financement

Trouver une porte de sortie dans la réalisation d’un projet d’entreprise est l’un des problèmes fondamentaux auxquels sont très souvent confrontés les entrepreneurs. Pouvoir obtenir l’adhésion et la confiance des bailleurs de fonds sur l’idée d’entreprise est la plus compliquée des démarches. C’est pourquoi réussir à bénéficier d’aides financières exige implicitement une certaine persévérance dans l’effort.

Cette difficulté ne doit pas être un frein pour vous. Sachez que, vous pouvez même en étant un novice dans le milieu des affaires, réussir à décrocher une assistance financière de la part des bailleurs pour la création de votre entreprise. Comment cela est-il possible ? Poursuivez la lecture.

Quelles sont les différentes formes d’assistance existantes sur le marché des affaires ?

Dans le jargon entrepreneurial, une aide n’est rien d’autre qu’une assistance financière qu’une organisation dédiée à cet effet vous propose afin d’offrir un accompagnement dans la réalisation de votre projet. Cette assistance demande certains impératifs de la part du bénéficiaire. Elle peut être accordée par une structure publique, voire privée. Quels peuvent être les avantages et inconvénients de cette assistance ?

Les emprunts à moyen et long terme

Une structure financière peut accorder jusqu’à 70 % du fonds d’investissement nécessaire à la réalisation du projet d’entreprise. Bien évidemment, ceci dépend essentiellement de votre apport dans ce projet. Deux formes de financement regroupent ce type d’assistance financière :

Le crédit-bail

Le crédit-bail est une forme de financement par lequel une structure financière loue à une entreprise pour une certaine période un bien mobilier ou immobilier. Cette entreprise bénéficiaire est sommée de verser une redevance périodique exemptée de toutes charges fiscales tout au long de la durée du contrat. Le bénéficiaire de cet avantage peut à l’échéance du contrat décider d’acquérir ce bien.

Cette forme de financement n’est accordée uniquement aux artisans, entreprises individuelles, agriculteurs, commerçants et aux professions libérales. Le crédit-bail ne tient nullement compte du statut juridique de votre entreprise.

L’emprunt bancaire

L’emprunt bancaire est un prêt qu’une structure financière accorde pour la réalisation d’un projet d’entreprise. Cet emprunt bancaire permet au bénéficiaire de démarrer son projet sans pour autant attendre de disposer d’un capital. Le bénéficiaire s’engage par contre à rembourser cette dette avec des intérêts à un taux prédéfini sur une certaine période.

C’est dans cette optique que la structure financière exige généralement une garantie avant d’accorder cet emprunt. Cette garantie est très souvent un bien immobilier que vous devez hypothéquer. Cette garantie déposée permet à la structure de céder votre bien au cas où vous vous retrouvez dans l’incapacité à solder votre dette.

Les Prêts à la création d’entreprises (PCE)

Cette forme de financement est généralement accordée par des structures publiques afin d’inciter la création et de booster le développement des entreprises. Cette aide publique s’accorde sans aucune garantie et s’applique sur le fonds de roulement et la trésorerie de l’entreprise ou parfois sur d’autres frais commerciaux. Par contre, les Prêts à la création d’entreprises sont accordés aux sociétés de taille moyenne c’est-à-dire les entreprises individuelles disposant de moins de 10 employés et ayant moins de trois années d’expérience. Le plafond des PCE est de 45 000 €. Il faut reconnaître que les PCE sont les plus prisés en matière d’aide de création d’entreprise.

Les prêts d’honneur

Placés en tête de liste des méthodes de financement à la création d’entreprise, les prêts d’honneur sont l’apanage des organisations à but non lucratif. Pas besoin de garantie pour profiter de cette source de financement. Accordés sans intérêt, les prêts d’honneur vous permettent de renforcer vos fonds propres dont vous disposez pour créer votre entreprise. Cette structure accorde au bénéficiaire un délai de 2 à 5 ans de remboursement de l’emprunt. Il faut dire que ces prêts d’honneur servent généralement à booster votre capital propre afin de vous permettre d’accéder très facilement à un emprunt bancaire.

Nouvel Accompagnement pour la création et la Reprise d’Entreprise (NACRE)

À l’image des prêts d’honneur, le NACRE est accordé sans taux d’intérêt. Il sert uniquement à la création de nouvelles entreprises. Ce type de financement est plafonné à 10 000 € et généralement associé à un emprunt bancaire. Le NACRE permet d’assister le nouvel entrepreneur dans toutes les phases de réalisation c’est-à-dire de la conception du dossier jusqu’à la concrétisation du projet. Le NACRE assiste le bénéficiaire dans le choix de la meilleure offre financière puisqu’il ne sert à rien d’obtenir une aide financière et de s’enfoncer dans de lourdes dettes.

Ainsi se présentent les différentes aides qui peuvent vous permettre de mettre sur pied votre entreprise. Mais il faut que vous sachiez que toute assistance a ses avantages et ses inconvénients. Si ces types de financement vous permettent de vite créer votre entreprise, vous ne devez pas oublier que vous êtes dans l’obligation de rembourser votre emprunt. Cet état de choses peut freiner la croissance de votre business puisqu’une bonne partie de vos revenus devront servir au remboursement de l’emprunt et de l’intérêt.

Si vous voulez vous introduire dans le milieu de l’entrepreneuriat, sachez qu’il vous faut impérativement disposer de fonds propres. Sans ces fonds propres, aucune structure financière ne vous accordera de prêt pour la réalisation de votre entreprise. Dans la suite de cet article, nous vous présenterons les meilleures astuces dont vous pouvez user pour obtenir une aide financière pour votre projet.

Quelles sont les astuces pour rapidement obtenir une assistance financière ?

L’une des étapes les plus importantes dans la création d’une entreprise est la recherche de financement. Certains facteurs sont déterminés pour aboutir à cette fin. Et si vous êtes un novice, vous devez absolument les maitriser.

Le bien-fondé du projet

Eh oui ! C’est l’élément le plus important de votre projet. Votre projet doit être savamment bien conçu. Vous ne devez occulter aucun détail. L’obtention d’une aide financière dépend forcément de la clarté de votre projet. Vous obtiendrez facilement l’assistance d’un bailleur de fonds si ce projet est bien présenté. Il est généralement conseillé de recourir à un expert-comptable pour la conception de votre business plan. Vous devez insérer dans ce plan tous les détails possibles. Un accent particulier doit être mis sur vos besoins.

Les fonds propres

C’est ce qui est le plus difficile pour les nouveaux entrepreneurs. La plupart peine à réunir eux-mêmes le capital propre, gage pour obtenir une aide financière de la part des structures financières. Les plus confrontés à ce problème sont les jeunes et les mineurs. Or il existe pas mal de solutions pouvant permettre d’atteindre cet objectif parmi lesquelles nous avons :

Le love money

Plus connu sous le vocable de « argent des 3 C » (Copains, cousins, cinglés), le Love Money permet de trouver rapidement de l’argent pour financer un projet. Cette méthode s’avère la plus efficace, car vous recevrez des fonds directement de vos proches. Avec le love money, pas besoin d’important capital de votre part pour vous lancer. Par contre, vous devrez être très convaincant quand il s’agira de parler de votre projet à vos proches.

Les concours d’entrepreneuriat

S’il y a des méthodes faciles et certaines de lever des fonds pour financer un projet, il y a les concours d’entrepreneuriat. Ce sont des concours qui vous permettent d’exposer vos ambitions et les contours de votre projet. C’est un moyen sûr d’attirer vers soi les investisseurs. Ces derniers verront à travers votre speech les avantages d’investir dans votre projet.

Et si vous êtes bien convaincant dans la présentation de votre projet, vous avez de fortes chances de remporter ce concours. Qui dit concours remporté dit forcément des gains empochés. Vous pouvez donc vous servir de ces gains pour financer votre projet sans pour autant rembourser un emprunt.

Le crowdfunding

Réalisé à partir de l’internet, le crowfunding met en relation les investisseurs et les créateurs d’entreprise. Il regroupe la plupart du temps des particuliers qui croient en votre projet et qui n’hésiteront pas à vous accompagner dans la création de votre entreprise.

L’un des atouts majeurs du crowdfunding, c’est qu’il vous permet d’obtenir quelques appuis financiers même si votre projet est encore à l’étape primitive. C’est pourquoi vous devez bien le présenter et bien l’orienter. Mais il peut arriver que la durée d’obtention du financement soit longue. C’est là que vous devez faire preuve de patience. Il existe de nos jours plus d’une centaine de sites de crowfunding où les investisseurs vous attendent pour vous aider à réaliser votre projet.

Les subventions

Les subventions proviennent généralement des États ou des organismes spécialisés. Ce type de financement fait partie des plus prisés en matière de recherche de financement de projet. Ces subventions sont accordées sans contrepartie et visent à réduire considérablement les prises de risques.

La communication

Savez-vous que vous pouvez également obtenir du soutien financier rien qu’avec la communication ? Parler de votre projet autour de vous peut vous permettre de trouver rapidement les fonds dont vous avez besoin pour créer votre entreprise. Les bailleurs de fonds peuvent ne pas faire partie de votre entourage. Il vous sera très bénéfique de partager votre rêve autour de vous. Pour cela, vous devez être précis et convaincant dans la présentation de votre projet.

De même, il vous faut aussi vous préparer à débattre de ce projet avec les potentiels investisseurs. Un projet bien présenté sur papier ne suffit pas pour convaincre un investisseur. Pensez à vous rapprocher d’un conseiller financier qui saura vous briefer sur l’attitude et les points à aborder face à un investisseur.

Bien prendre connaissance des garanties demandées par l’investisseur

Vous venez de passer toutes ces étapes et vous avez réussi à obtenir l’adhésion d’un investisseur sur votre projet. Vous êtes donc impatient de vous engager dans ce contrat que vous propose ce dernier. Ce sentiment est peut-être normal au vu du temps mis avant de trouver ce financement, vous ne devez pourtant pas vous précipiter et vous lancer dans cet engagement. Pourquoi ?

Sachez que les structures financières accordent généralement des prêts aux particuliers contre une garantie. Cette garantie peut-être une hypothèque (immobilier ou mobilier). Vous devez prendre le temps de bien analyser le mode de fonctionnement de la garantie exigée. Vous devez à tout prix maitriser les contours de ce contrat, car une fois signé vous aurez du mal à rompre ce contrat. Prenez donc garde.

De même, puisqu’il s’agit d’un projet à réaliser, il y a un risque. Ce projet peut réussir comme ne pas réussir. Donc avant d’apposer votre signature, assurez-vous de bien comprendre tous les aspects du contrat. Vous devez garder à l’esprit l’adage qui dit qu’il vaut mieux prévenir que guérir.

Pour finir

Il n’est souvent pas facile de trouver des sources de financement pour son projet. Tellement il y a des gens comme vous en quête de potentiels investisseurs pour leur projet. Vous devez donc vous armer de courage et de persévérance pour atteindre votre objectif. C’est pourquoi pour tirer votre épingle du jeu vous devez être le plus précis que possible dans la présentation de votre projet. Il doit être clair et attractif. Mettez donc toutes les chances de votre côté.

Dans cet article vous avez pu toucher du doigt tout ce dont vous pouvez avoir besoin pour attirer les investisseurs vers votre projet. Qu’attendez-vous pour les mettre en pratique afin de maximiser vos chances de réalisation du projet.