Les meilleures astuces pour vendre ses photos sur les sites de microstock

vendre ses photos


Photographe amateur ou professionnel en devenir, vous recherchez un moyen efficace pour vendre vos réalisations sur internet ? En effet, nombreux sont les photographes qui mettent en vente leurs clichés sur internet. Certains le font pour arrondir leur fin de mois, d’autres en font vraiment une profession à part entière. Quelle que soit votre situation, vous aussi, vous pouvez tirer votre épingle du jeu en passant par les sites de microstock photos pour vendre vos photos. 

Ce qu’il faut savoir sur les sites de microstock photos

Les agences spécialisées dans la vente de photos ont existé depuis longtemps. Elles sélectionnent des photographes professionnels qui leur fournissent des photos à vendre aux magazines, journaux, graphistes et autres professionnels. Ces derniers temps, avec le succès de l’internet, des microstocks ont vu le jour. Ce sont des agences webs qui vendent des images pour le compte de leurs créateurs. En d’autres termes, il s’agit ni plus ni moins que des intermédiaires qui opèrent sur internet. Désormais, tout le monde, ou presque, peut vendre ses photos sur les microstocks. Certes, il faut respecter certains critères de sélection mais, ils ne sont pas aussi stricts que les agences d’avant. Nul besoin d’être professionnel donc pour vendre des photos sur ces plateformes. Il suffit de respecter leurs conditions de sélection. 

Les microstock photos présentent le gros avantage d’être accessibles au public. Ils sont alors ouverts à une large clientèle, comme les graphistes, les blogueurs ainsi que les entreprises qui lancent un site web professionnel, etc. 

Côté revenus, les microstock photos vous versent quelques centimes d’euros ou quelques euros à chaque fois qu’ils vendent les droits d’utilisation d’une de vos photos. Bien sûr, c’est loin de vous rendre riche mais avec les répétitions d’achat, vous pouvez gagner un peu d’argent pour compléter vos revenus. De plus, la même photo peut vous faire gagner de l’argent plusieurs fois. 

Vente de photos sur internet : pour qui ?

Même si la vente de photo via les sites de microstock est plus facile que les agences traditionnelles, il ne faut pas oublier qu’il existe bel et bien des critères de sélection et ils peuvent être drastiques. En effet, chaque site de microstock impose ses propres conditions de sélection, en fonction de leur degré de professionnalisme. 

microstock photo

De manière générale, les conditions exigées tournent autour de la qualité du cliché et l’aspect artistique de celui-ci. N’espérez donc pas pouvoir vendre facilement vos clichés de vacances prises au bord de la route. Il faut que la qualité de vos photos soit au top. Celles-ci doivent être de très haute résolution, avec une bonne exposition, présentant des images très nettes. Un conseil : optez pour le format RAW au lieu de JPEG. Même s’il est plus lourd, le format RAW offre beaucoup plus de possibilités de traitement. Vous pouvez par exemple modifier la saturation, l’exposition, la courbe de contraste et la netteté de vos clichés sans perdre pour autant la qualité comme cela aurait été le cas avec une photo prise en format JPEG. De plus, le RAW offre une plage dynamique plus large.

Quid du copyright?

Le copyright est un détail auquel vous devez faire très attention à chaque fois que vous prenez des photos. En effet, si vous comptez vendre vos clichés sur les sites de microstock, il ne faut pas que des marques apparaissent sur ceux-ci. Par exemple, si vous prenez un appareil en photo, veillez à ce que le logo ne soit pas visible. Ou à la limite, prenez le temps de l’effacer avec Photoshop avant de les publier sur la plateforme. Sachez que certains monuments peuvent aussi faire l’objet d’un copyright. Cela veut dire qu’ils peuvent apparaître sur une photo en tant que paysage de fond ou point de vue, mais ils ne peuvent pas être utilisés comme le sujet unique d’une photo destinée à la vente. Evidement, les photos de peinture ou d’objet d’art ne peuvent pas être acceptées sur les microstocks.

Sur quel site de microstock vendre ses photos ? 

Internet héberge un bon nombre de sites de microstock, ce qui ne facilite pas toujours la tâche aux photographes désireux de vendre leurs photos en ligne. Notons que les plus connus sont, entre autres, iStock by Getty images, Fotolia, Shutterstock et 123RF. Bien entendu, chacune de ces plateformes a ses propres critères de sélection. Certains demandent à leurs contributeurs de passer par des tests d’entrée. Parfois, leur popularité ajoute un autre challenge aux nouveaux photographes qui doivent faire face à la concurrence.

Si vous venez de vous lancer dans la vente de photo en ligne, il est peut-être plus judicieux de vous tourner vers les microstocks un peu moins populaires comme Veer ou BigstockPhoto. Non seulement la sélection y est plus facile mais vous pouvez vous entrainer à l’amélioration de vos clichés. Vous apprendrez ainsi quel type de photo est acceptable et ce qui ne l’est pas. Vous en saurez davantage aussi sur le type de photo qui se vend le mieux. Bref, vous apprendrez à vous perfectionner petit à petit.

Sachez aussi que rien ne vous oblige à vous contenter d’un seul site de microstock. Il est même préférable d’utiliser plusieurs plateformes, ne serait-ce que pour avoir plus de chance de vendre vos clichés et de gagner de l’argent. Certains microstock photos peuvent vous proposer un contrat d’exclusivité en vous cédant une meilleure part sur les ventes. Mais attention, prenez le temps de bien réfléchir avant d’accepter une telle proposition parce que même si c’est plus pratique et plus rapide, ce n’est pas toujours la solution la plus intéressante financièrement parlant. 

Choisir un nom d’utilisateur plus vendeur

Certains noms d’utilisateurs peuvent être amusants sur les réseaux sociaux et les forums mais ils ne sont pas forcément les meilleurs choix lorsqu’il s’agit de vendre des photos en ligne. En effet, tel un nom de scène, votre nom d’utilisateur deviendra votre marque sur un site de microstock. C’est à travers ce nom que vos clients vous reconnaitront facilement entre les millions de contributeurs présents sur le net. De ce fait, il est vivement conseillé de prendre le temps de le choisir soigneusement. Vous pouvez y intégrer votre vrai nom, pourquoi pas. Après tout, c’est à travers ce nom que vous allez vous construire une réputation. L’idéal, c’est d’utiliser le même nom d’utilisateur sur tous les sites de microstock. Il sera ainsi plus facile de retrouver facilement vos œuvres.

Comment choisir le sujet le plus vendeur ?

Vous avez beau être complètement dada devant la photo de votre chaton mais ce n’est pas le cas de votre clientèle. A moins d’y ajouter une qualité technique exceptionnelle ou une touche artistique très poussée, tous les sujets ne sont pas vendeurs sur les plateformes de microstock photos.

Lorsqu’il s’agit de choisir un sujet à prendre en photo, vous devez garder à l’esprit que vos clichés sont destinés à être utilisés pour illustrer des pages web. Du coup, ils doivent transmettre un message clair et précis. Par exemple, si vous photographiez un passant au hasard dans la rue, cela se vendra moins que si vous choisissez un passant vêtu d’un costume-cravate qui téléphone. Dans le deuxième cas, le message est plus clair et plus ciblé.

N’oubliez pas le fait que la plupart des sites de microstock photos vous demandent une décharge dûment signée par les personnes qui apparaissent sur vos photos si elles sont reconnaissables. C’est d’ailleurs pour cette raison que les photos d’individus apparaissant sur les plateformes de microstock sont volontairement mises en scène par les photographes.

Vous remarquerez aussi que certains paysages sont très demandés par les clients, surtout lorsqu’ils présentent une qualité technique et/ou artistique exceptionnelle. Attention, les photos de paysage sont si nombreuses sur les plateformes de vente en ligne que vos œuvres risquent de passer inaperçus.

Conseils pour mieux promouvoir vos photos

Lorsqu’il s’agit de vendre des photos sur le net, sachez que vos plus grands alliés sont les mots clés. Ce sont en effet ceux-ci qui permettront à vos photos d’être bien positionnées. Donc, prenez le temps de bien choisir les mots clés que vous allez associer à vos photos. Ceci dit, il ne s’agit pas non plus d’utiliser des mots clés qui n’ont rien à voir avec vos photos. Il n’y a rien de plus désagréable pour les clients que de tomber sur une photo de bord de mer alors qu’ils font une recherche sur un cliché de montagne par exemple. Ce genre d’erreur pourra entacher votre réputation. Un conseil : cherchez des clichés qui sont dans le même esprit que les vôtres et inspirez-vous des mots clés utilisés par ceux-ci. Attention, cela ne veut pas dire que vous allez copier bêtement tout ce que vous trouvez sur le net.

Vous pouvez mettre votre travail en valeur en créant un blog et en donnant des liens vers les plateformes où l’on peut acheter vos photos. 

Ne négligez pas non plus la promotion traditionnelle qui consiste à parler de votre travail à votre entourage et en distribuant vos cartes professionnelles. C’est peut-être assez vieux-jeux comme méthode mais cela reste efficace pour faire des rencontres et se construire une clientèle.


Suivez-moi pour en apprendre davantage !

Je vous invite à découvrir ma chaîne YouTube !

Suivez-moi sur Facebook !
sur Instagram !
et sur Twitter !

À très bientôt,
Luc Pitallier