« La semaine de 4 heures », un livre qui pourrait changer votre vie!


Vous recherchez un moyen d’échapper à la routine « boulot-métro-dodo » qui vous emprisonne ? Vous voulez avoir plus de liberté sans pour autant sacrifier vos revenus ? Timothy Ferriss, auteur du livre intitulé « la semaine de 4 heures » pense avoir la solution que vous recherchez. Effectivement, son ouvrage à succès semble avoir changé de nombreuses vies. Il a particulièrement inspiré certaines personnes qui ne sont pas salariés mais qui ont plus de temps libre et gagnent mieux leur vie. Avant toute chose, je vous conseille de consulter le blog de Tim Ferriss (en anglais).

Tim Ferriss : la semaine de 4 heures

Si vous souhaitez découvrir les points principaux de ce livre, prenez le temps de lire cet article jusqu’au bout. Sans prétendre pouvoir résumer en un article ce que l’auteur veut transmettre à ses lecteurs, on se contentera de relever les points principaux évoqués. Voici donc les conseils que vous trouverez dans cet article :

  • Passer moins de temps au travail, gagner plus de temps libre
  • Gagner plus d’argent en travaillant moins
  • Devenir propriétaire d’une muse.

L’incroyable histoire de Timothy Ferriss

L’argent ne fait peut-être pas le bonheur, mais le manque de temps, c’est sûr. Tout commence en 2001 lorsque Timothy Ferriss a perdu son job après avoir appris qu’il était le deuxième salarié le plus mal payé de toute l’entreprise dans laquelle il travaillait. Pourtant, il passait plus de 12 heures par jour au boulot. Peu de temps avant de se faire virer, Timothy a fait une découverte qui allait changer le cours de sa vie : une entreprise de complémentaires alimentaires proposait d’externaliser la vente de leurs produits. Pour ce faire, cette entreprise utilise la technique de Dropshipping qui consiste à vous proposer de trouver des clients mais c’est elle-même qui s’occupe de la gestion de stocks et de la livraison des produits. En d’autres termes, vous vous contentez de trouver des clients, mais c’est le Dropshipper qui se charge du reste.

Vers la fin de l’année 2003, Ferriss est passé de 40 000 euros par an à 40 000 euros par mois. Sa boutique en ligne est devenue un succès. Seule ombre au tableau, c’est le fait que Timothy continuait à bosser 12 heures par jour et 7 jours sur 7. Il était tellement accro à son boulot qu’il en devenait l’esclave.

Plus tard, Timothy reçoit deux propositions de rachat de son site de vente en ligne. Il choisit de ne pas le vendre mais décide d’externaliser toutes les tâches qui lui prennent du temps. Il passe alors du stade de 12 h de boulot par jour à seulement 4 h par semaine. La grosse surprise, c’est que son business marchait toujours autant. Timothy a alors pris son sac à dos et voyagea en Europe pour une durée indéterminée. Il est tout de même rentré aux Etats-Unis au bout d’un an et décida de partager son art de vivre.

Aujourd’hui, Timothy Ferriss se trouve à la tête d’une grosse entreprise internationale qui est totalement externalisée. Il est seulement le propriétaire. N’est pas le gérant. Et enseigne également à l’Université de Princeton.

Les différentes étapes à suivre pour arriver à la semaine de 4 heures

En finir avec la gestion du temps

L’auteur du livre « la semaine de 4 heures » ne recommande pas la gestion du temps. Pour lui, ce principe implique qu’il faut faire toujours plus en très peu de temps. Pour avoir une semaine de 4 heures tout en gagnant plus d’argent… il ne faut même pas essayer d’optimiser constamment son temps. 

La solution proposée par le livre de Timothy consiste à appliquer la loi de pareto. Celle-ci repose sur le principe que 80 % des causes ne sont que le résultat des 20 % des effets. Dans l’entreprise par exemple. La loi de pareto se traduit par : 20 % des actions qui attirent 80 % des clients. Cela peut vouloir dire aussi que 20 % des clients d’une entreprise représente 80 % de son chiffre d’affaires. Les exemples pour illustrer cette loi de pareto sont nombreux mais ne retenons que ceci. 20 % des actions que vous menez vous apporteront 80 % des revenus que vous pouvez atteindre.

Pour arriver à un tel résultat… l’auteur recommande de se concentrer sur un nombre minimum d’actions qui sont les plus rentables. Et ne pas faire celles qui vont prendre 80 % de votre temps pour donner 20 % des résultats que vous souhaitez avoir.

Le régime d’information

Vous souvenez-vous encore du contenu du journal télévisé d’hier soir ? OU encore des grands titres à la une ? 

Timothy Ferriss recommande d’arrêter de suivre les médias. Après tout, pourquoi encombrer votre cerveau avec des informations peu utiles que vous allez d’ailleurs oublier dès demain matin ? Plus vous gardez l’esprit clair, plus vite vous allez avancer puisque vous serez capable de vous concentrer sur les objectifs à atteindre. C’est-à-dire avoir plus de temps libre tout en augmentant vos revenus.

Un blogueur qui a suivi les conseils de Timothy raconte son retour d’expérience. Il a pratiqué le régime d’information depuis quelques années car il a estimé qu’il n’a aucun intérêt à connaitre autant d’informations dont il n’a même pas besoin. S’il recherche un renseignement ou s’il se lance dans quelque chose qu’il ne connait pas, il se rend sur Google ou contacte des organismes spécialisés. Il a aussi appris quelque chose : si vous avez une information que vous n’utilisez pas, vous l’oublierez aussi rapidement. Donc, soyez à l’écoute des actualités ou des renseignements mais uniquement pour vous en servir par la suite.

C’est pareil avec les réseaux sociaux. Vous êtes probablement abonné à des entreprises ou des marques qui font constamment la promotion de leurs produits ou qui diffusent des pseudo-informations. Timothy vous conseille de vous désabonner tout de suite de toutes ces sources de distractions

Ne pas se laisser interrompre

Selon plusieurs études, l’interruption est l’ennemi numéro 1 de la productivité. Si vous voulez accomplir beaucoup de tâches en un minimum de temps, dites stop aux interruptions. A l’heure où nous sommes constamment sollicités, avec les appels téléphoniques, les emails urgents, les messages privés, comment résister à la tentation ? Voici ce que Timothy Ferriss nous conseils dans son livre « la semaine de 4 heures » :

Résistez à la tentation de répondre aux appels téléphoniques. S’il le faut, n’hésitez pas à mettre une messagerie vocale indiquant à vos correspondants qu’il vaut mieux vous contacter par email pour obtenir une réponse rapide. Si vous avez un deuxième numéro, vous pouvez le réserver pour les urgences. Vous pouvez donc indiquer dans votre messagerie vocale ce second numéro en précisant que c’est uniquement réservé pour les urgences.

Tim Ferriss : la semaine de 4 heures. L'ennemi de la productivité.

Lorsque vous recevez un appel, ne perdez pas du temps dans les formules habituelles du genre « comment vas-tu ? », « quoi de neuf ? », etc. Allez directement à l’essentiel avec une phrase du genre, « bonjour, j’ai rendez-vous dans un instant, alors que puis-je faire pour toi ? ». Bien utilisée, cette formule est loin d’être agressive. Cette technique est très efficace pour réduire le temps passé au téléphone

Ne consultez pas vos emails trop souvent. Oui, cela peut être très dur pour la plupart d’entre nous qui ne peuvent pas laisser passer quinze minutes sans jeter un coup d’œil sur sa boîte de messagerie. C’est largement compréhensible dans le sens où nous avons hâte de répondre à nos clients dès qu’ils nous contactent. Cependant, rassurez-vous. Il est tout de même possible d’être réactif sans jeter un œil dans sa boîte de messagerie toutes les deux minutes. De manière progressive, habituez-vous à consulter vos emails deux fois par jour. C’est-à-dire à 11 h le matin et à 16 h l’après midi par exemple. Après, vous pouvez diminuer le rythme pour arriver jusqu’à une fois par semaine. Cela aura certainement des conséquences. Il se peut que vous perdiez quelques futurs clients. Mais le temps que vous économiserez sera beaucoup plus rentable. 

Voici un dernier conseil : ne laissez pas les autres croire que vous avez du temps libre. Autrement, vous allez attirer ceux qui n’ont rien à faire de leur journée. Ces personnes ne feront que vous ralentir dans votre course vers le succès.

Externalisez autant que peut

Il existe trois catégories d’activités importantes dans notre vie. Il y a celles qui nous amusent, puis celles qui sont obligatoires et celles qui nous font gagner de l’argent. Alors, les activités qui ne sont pas obligatoires, qui ne rapportent pas de l’agent et qui en plus ne vous amusent pas mais qu’on vous demande de faire, ce sont celles que vous devez supprimer définitivement. Voici comment Timothy Ferriss aborde cette question efficacement :

Les activités qui vous amusent : faites les ou planifiez de les faire.

Les activités qui vous font gagner de l’argent : déléguez-les autant que possible. Sinon, faites-les ou encore prévoyez de les faire.

Les activités qui sont obligatoires : déléguez-les autant que possible. Autrement, faites-les ou prévoyez de les faire. 

Maintenant, vous pouvez vous demander quoi déléguer et à qui ? Voici une technique simple pour gérer cette question. Notez sur une feuille les cinq tâches qui vont vous prendre le plus de temps. Ensuite, classez ces activités en fonction de leur type. Puis prenez les mesures qui s’imposent, c’est-à-dire soit vous les éliminez, soit vous les déléguez, soit vous les faites vous-même

Vous pouvez vous dire que cette technique coûte cher. Eh bien, sachez que non. Voici une liste des choses qu’un blogueur à succès déteste faire et qu’il a délegué :

Deux rédacteurs canadiens écrivent 4 articles par semaine pour alimenter ses blogs. Ces services lui coûtent 800 euros par mois

Une personne s’occupe du repassage de ses vêtements une fois par mois. Celle-ci lui coûte 7 euros par heure selon la quantité de linge à repasser. 

Il a fait l’acquisition d’un lave-vaisselle. Cela lui coûte le prix d’achat de celui-ci et bien entendu le prix de la consommation. 

Il est bon de préciser que le blogueur qui engage des rédacteurs ne déteste pas écrire. D’ailleurs, il continue à écrire des articles mais il faut avouer qu’au bout de quelques années à rédiger des textes dans son coin, on finit par perdre de la motivation. Grâce à ses rédacteurs, il écrit seulement pour le plaisir et plus pour attirer des visiteurs sur son blog. Certes, cela lui coûte 800 euros par mois, mais le gain de temps est incroyable. Un rédacteur apporte beaucoup plus qu’un simple article. Après tout, vous vous doutez bien que si le blogueur continue à externaliser, c’est parce que c’est rentable.

Vous avez probablement que le blogueur sous-traite une partie de ses tâches ménagères. C’est pour la simple raison qu’il estime que son temps vaut beaucoup plus que 7 euros l’heure et que la consommation d’eau et le prix de la machine seront amortis sur la durée. En conclusion, si vous réalisez que votre temps vaut beaucoup plus que le coût de certaines tâches, n’hésitez pas à les déléguer et concentrez-vous sur l’essentiel : votre muse

Conseil : pour savoir ce que votre temps vaut de l’heure, calculez vos revenus totaux net mensuels, puis divisez par le nombre que vous consacrez au travail. Si vous arrivez au-delà de 7 euros/heure, cela veut dire que vous gagneriez plus de temps et d’argent à vous concentrer sur votre muse au lieu de faire des travaux ménagers.

Voici un exemple concret pour illustrer ce conseil : si vous touchez 2000 euros nets par mois avec votre blog, vous pourriez confier la rédaction de trois articles de 1500 mots par semaine à d’autres rédacteurs. Cela vous coûtera environ 480 euros par mois. Pourtant, vous gagnerez environ 24 heures par mois, si on estime que vous mettez deux heures pour écrire un article de 1500 mots. Donc, si on prend la base de 2000 euros net, et si vous travaillez 20 heures par semaine sur votre blog, cela veut dire que votre rémunération par heure est de 25 euros. Donc, si vous écrivez vous-même vos articles, cela vous coûtera 600 euros par mois (24 heures * 25 euros). Vous économisez alors du temps et d’argent, sachant que le rédacteur vous fournira un travail de pro

Trouvez-vous une muse

Ici, la muse correspond à un business qui vous fait gagner de l’argent mais qui est entièrement gérée par vos prestataires. Il se peut que ce business demande un peu de travail, mais pas plus qu’environ 4 heures par semaine. Bizarrement, cela coïncide avec le titre du livre, n’est ce pas ?

Tim Ferriss : la semaine de 4 heures

Alors, la question qui se pose maintenant, c’est comment un business peut vous faire gagner de l’argent sans que vous travailliez dessus ?

Il existe en réalité deux types d’entrepreneurs. Il y a ceux qui cherchent à gagner le maximum d’argent à tout prix, puis il y a ceux qui ne sont que les propriétaires de ces business qui sont ultra rentables. La grande différence se trouve dans le fait qu’un entrepreneur qui travaille pour son business est très dépendant de celui-ci. Il est quasiment l’esclave de son travail car lorsqu’il tombe malade ou qu’il part en vacances, il ne fait pas rentrer de l’argent. Le propriétaire d’un business quant à lui ne gère même plus son entreprise. Il se contente de vérifier ses comptes en banque de temps à autre et ne consulte ses emails que rarement. 

Voici trois exemples de muse pour vous donner une idée :

  • Un blog qui rapporte déjà de l’argent. Ici, l’objectif est d’attirer des visiteurs en écrivant des articles ou/et de vendre des formations ou des ebooks.
  • Un site de vente en ligne qui fonctionne avec la technique de dropshipping. Ici, c’est le fournisseur qui se charge de la gestion des stocks et de la livraison. 
  • Une application SAAS pour les professionnels. C’est un service à abonnement.

Ces trois exemples de muses ont chacun leur caractéristique principale qui vous demanderont du temps pour le lancement. Ce n’est qu’après qu’ils pourront être entièrement gérés par des prestataires aussi efficaces mais à moindre coût

Passons en revue ces trois muses citées en exemple pour mieux comprendre leur fonctionnement.

Un blog qui rapporte de l’argent : vous pouvez confier à des prestataires pros la partie rédaction d’article avec ou sans photo, ainsi que la création des vidéos (si nécessaire). Tout ce que vous devez faire personnellement, c’est la création d’un système de gestion d’emails automatique et la création d’un produit d’information. Vous paierez vos rédacteurs pour ne jamais manquer d’articles. Résultat, vous allez attirer de plus en plus de visiteurs et de clients sur votre blog. Au final, vous gagnerez une marge importante tout en travaillant moins.

Une boutique en ligne en mode dropshipping : lorsque vous avez lancé le site web, vous avez le choix entre payer une publicité par clic ou engager un prestataire qui vous trouvera un fournisseur en dropshipping. Vous n’aurez plus qu’à ajouter des produits sur votre site web. Sachez que vous pouvez également utiliser le service « Expédié par Amazon » qui vous permet de vendre des objets dont le stock est entièrement géré par Amazon.

Le service en abonnement : ceci fonctionne comme la chaine de télévision payante. L’idée c’est de faire entrer plus d’abonnée que d’en perdre. Donc, lorsque vous avez créé votre contenu ou votre application sur votre site, vous pouvez déléguer les tâches qui consistent à attirer de nouveaux clients de la façon que vous jugerez la plus rentable. 

Notre conseil : même si vous gagnez déjà bien votre vie avec vos muses, rien ne vous empêche de continuer à chercher d’autres muses pour être plus tranquille. On n’est jamais à l’abri (sur le plan financier) car une muse peut cesser de fonctionner. 

Placer votre muse en mode de pilotage automatique

Comme nous avons évoqué plus haut, une muse est un business géré par des prestataires. Vous n’êtes que le propriétaire de cette entreprise. Donc, aussitôt que vous avez lancé votre business sur le bon chemin, vous pouvez déléguer les différentes activités qui demandent du temps. 

Voici ce que l’auteur du livre « la semaine de 4 heures » conseille pour déléguer le maximum de tâches possibles :

  • Le traitement des courriers de vos clients et prospects
  • Les appels téléphoniques liés au support client (surtout la partie avant-vente)
  • Tout ce qui consiste à attirer de nouveaux clients. Cela peut être la publicité par clic ou la rédaction d’articles. 
  • S’il faut prévoir des stocks physiques, pensez à déléguer entièrement cette partie de votre muse. 

Timothy Ferriss recommande de choisir des prestataires qui ont déjà l’habitude de travailler ensemble pour plus d’efficacité. Par exemple, vous pouvez faire appel à un prestataire qui crée sur mesure des sites web et lui demander s’il a déjà des clients qui pratiquent le dropshipping. Vous vous épargnez ainsi des temps de recherches pour trouver un fournisseur. 

Utiliser votre nouveau temps libre pour vous occuper

Maintenant que votre muse est gérée par une équipe de prestataires, qu’est ce que vous allez faire de votre temps libre ?

Cela peut vous surprendre mais l’auteur du livre ne travaille pas seulement 4 heures par semaine et il ne s’en cache pas. En réalité, c’est un entrepreneur chevronné qui aime produire. Cela peut se voir chez les pré-retraités qui font fortune avec leur business et qui revende le tout pour quelques millions et qui se mettent en retraite à l’âge de 40 ans. Or, ces personnes s’ennuient terriblement par la suite et décident de racheter un nouveau business ou en montent un autre. Pour éviter ce genre de situation, évitez de vendre votre muse malgré les propositions qui se multiplient. Pour info, une muse se revend selon son chiffre d’affaire par an. Par exemple, si votre blog vous fait gagner 3000 euros par mois, vous pourrez le vendre au montant qui équivaut à deux ou trois ans de chiffres d’affaires, soit autour de 90 000 euros.

Dans son livre, Timothy nous explique qu’il se fixait un objectif pendant ses voyages. Lorsqu’il était parti en Inde, il se fixa le but de devenir champion de boxe. Plusieurs centaines de coup de poings et six mois après, il devint le premier champion de boxe du pays. Il avait utilisé des techniques pour contrôler son poids avant et après une pesée. Il raconte dans son livre que son poids pouvait varier jusqu’à 20 kg en seulement deux semaines. 

En ce qui vous concerne, vous n’avez probablement pas envie de devenir champion de boxe, mais si vous êtes ici maintenant, c’est que vous rêvez certainement d’avoir un peu plus de temps libre. Alors, du temps libre pour faire quoi ? En effet, pour une personne hyperactive et qui est passionné de l’entrepreneuriat, passer d’une semaine de 35 heures minimum à seulement 4 heures n’est pas une chose facile. Vous vous ennuierez très rapidement parce que tout le monde travaille et vous resterez chez vous. Alors, voici quelques exemples de choses que vous pouvez faire de votre nouveau temps libre :

  • Consacrer plus de temps pour votre famille
  • Lire des ouvrages sur les sujets qui vous tiennent à cœur
  • Se mettre au sport (cela offre l’occasion de faire de nouvelles rencontres)
  • Rejoindre une association à but non lucratif
  • Voyager
  • Trouver une autre muse ou développer celle que vous avez. 

Les mini-retraites et l’art de vivre en nomade

Savez-vous ce que c’est que les « Digitals Nomades » ? Ce sont des gens qui vivent des revenus qu’ils génèrent sur internet et qui passent leur temps à voyager tout au long de l’année. Imaginez que vous pouvez voyager dans le pays de vos rêves tout en travaillant sur votre site d’e-commerce ou votre blog

Les mini-retraites, c’est ce que Timothy Ferriss recommande dans son livre. Au lieu de travailler à domicile toute au long de l’année, et risquer de déprimer par solitude, vous pouvez partir à la découverte du monde et vous aérer l’esprit par la même occasion. L’idée, c’est de passer un mois ou deux dans un pays que vous avez toujours voulu visiter tout en travaillant un minimum sur votre muse. L’auteur conseille les mini-retraites pour la simple raison que vous n’avez pas besoin de passer les plus belles années de votre vie coincés derrière un bureau.

Tim Ferris : la semaine de quatre heures. Les mini-retraites et les voyages.

Il ne faut pas croire que voyager coûte toujours très cher. Pour cause, sachez que la France est l’un des pays où la vie est chère. Cela veut dire que où que vous irez dans le monde, vous aurez plus de chance de vivre plus confortablement que chez vous en France, tout en dépensant moins. Et le meilleur, c’est que vous n’avez pas besoin d’attendre d’empocher 2000 euros par mois avec votre blog. Vous pouvez très bien gagner 1200 euros par mois avec votre muse et voyager pendant un mois dans le sud de la Thaïlande par exemple. D’ailleurs, la solution pour voyager moins cher est de partir pendant la basse saison ou à la dernière minute.

Sélectionner les clients de votre business

Nous avons déjà parlé de la loi de pareto que l’on appelle aussi la loi du 80/20 au début de cet article. Maintenant que vous êtes le propriétaire d’un business qui vous fait gagner de l’argent tous les mois et que la plupart des tâches nécessaires sont déjà confiés à une équipe de prestataires. Cela veut dire que le nombre de vos clients augmente naturellement.

Tim Ferriss : la semaine de 4 heures. Sélectionnez les clients de votre business

La question qui se pose est alors : est-ce bon d’avoir beaucoup de clients ? Aussi surprenant que cela puisse paraitre, la réponse est non. 20% de vos clients rapportent en faite 80 % de votre chiffre d’affaires en moyenne. Une autre tranche de 20 % de vos clients quant à eux vous poseront 80 % de questions et seront même à l’origine de 80 % de vos ennuis. Pour faire simple, cela veut dire qu’il vaut mieux avoir de bons clients que beaucoup de clients. Ce qu’on appelle un bon client, c’est un client qui achète ou consomme vos produits régulièrement et qui ne pose pas beaucoup de question parce qu’il suit bien à la lettre vos instructions. 

Si un de vos prospects vous pose trop de questions. Et/ou que vous sentez que le produit que vous proposez ne lui conviendra pas. Mieux vaut lui refuser la vente de ce produit. Si un client a déjà acheté votre produit et se plaint parce qu’il ne sait pas comment l’utiliser. Ou qu’il pose beaucoup de questions inutiles, mieux vaut lui rembourser et ne pas perdre votre temps avec lui.

Le véritable luxe pour un entrepreneur, c’est de pouvoir choisir ses clients. Un entrepreneur qui sélectionne ses clients aura naturellement une bonne rentabilité. Si vous avez en majorité des clients qui achètent souvent et qui ne vous ennuient pas avec des questions superflues, sachez que vous n’aurez aucun mal à devenir financièrement indépendant